2e comité Projet THD-BEP

19 02 2011
ce 2éme comité s’est déroulé le jeudi 3 février 2011…
avec des annonces de bonnes nouvelles :
  • l’adhésion de la commune de Bouffémont à l’Avicca a permis de récupérer une méthodologie et pleins de bons conseils pour faire aboutir NOTRE vrai bonne idée de faire sortir nos communes de l’ombre Numérque. D’autres régions, plus démunies, plus reculées et plus défavorisées que nous y parviennent. Alors pourquoi pas nous ? ( voir les liens amis dans la colonne de droite )
  • Les Sénateurs votent, même entre Noël et Jour de l’an d’excellentes lois pour favoriser le déploiement du Très Haut Débit dans les zones peu denses et forcer la main des Opérateurs, propriétaires des réseaux de télécommunication, à les ouvrir aux collectivités locales qui souhaitent offrir à leurs citoyens et au tissu économique local, des possibilités d’utiliser de manière efficace les autoroutes de l’information sans limite de vitesse. ces autoroutes virtuelles passent par des fourreaux bien concrets qui sont enfouis dans nos campagnes et sous les trottoires de nos villes. Reste à nos députés à valider ces propostions de loi qui nous permettront de connaître ces passages de câble et par la même occasion nous permettrait de faire de réelles économies de Génie Civil en évitant de creuser des tranchées inutiles !
  • le ciel s’ouvre aussi à nous et est porteur d’espoir avec le lancement réussi du satellite KA-Sat, satellite français conçu par Eutelsat et lancé par une fusée russe grosse porteuse. le mois de mars 2011 verra la commecialisation des services de Très Haut Débit ( 10 Mb/s), faites votre réservation dès maintenant !
  • les communes dEzanville et de Piscop, conscientes de notre situation de pauvreté numérique nous accompagnent dans notre démarche et un premier croisement de liens de sites internet entre notre projet THD et celui de la ville d’Ezanville, est d’ores et déjà en service et les citoyens de cette commune nous rejoignent dans la signature de la liste de soutien qui nous permettra de nous faire entendre auprès des élus et des centres de décisions locaux et nationaux.
et de moins bonnes :
  • les subventions existent tant au niveau départemental que national sur le comblement de notre retard dans le très haut débit internet en France , encore faut-il établir des schémas directeurs qui permettent d’évaluer l’état des lieux et la pertinence des projets et des investissements associés. Le département du Val d’oise est un des derniers départements à ne pas avoir déposer ce type de dossier. Cela s’appelle un SDTAN comme Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique. tout un programme ! ce n’est pas très compliqué reste qu’il faut que les instances du conseil Gnéral décident d’en produire un avec les forces vive du département telles que notre projet.
  • pour dimensionner correctement notre futur réseau nous avons besoin de connaître précisément l’état de lieux et en particulier la localisation des armoires dites de S/R comme sous-répartition où aboutissent nos fils de téléphone par lesquels passent l’internet. ces armoires sont réparties sur le territoire de nos communes, aux carrefours ou au point de concentration de quartier ou dans les sous-sols des immeubles. l’Opérateur Historique FT les a installées il y a qq décénies, elles seront les points de concentration du réseau du futur. En l’absence de ces informations, à nous d’en faire ce recencement et d’étudier les cadastre et autres documents d’urbanisme.
Publicités

Actions

Information